DAKAR : COMMENT REMETTRE UN MIGRANT VICTIME D’INJUSTICE DANS SES DROITS

Les responsables des différentes structures qui travaillent pour la protection des Migrants venant du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Bénin, de la Mauritanie, du Togo et entre autres du Sénégal ont pendant deux jours à savoir du vendredi 13 au samedi 14 avril participé activement aux travaux concernant les migrations mixtes et plaidoyers pour la protection des migrants, l’utilisation des données pour un plaidoyer efficace, les cadres juridiques et opportunités de plaidoyer.

A l’issue des présentations, il s’en est suivi des travaux de groupe qui ont porté sur des cas de migrants qui ont été privés de leur droit. Ainsi, à travers cet exercice, on a identifié leur vulnérabilité, travailler pour leur protection et construire un plaidoyer pour défendre leurs droits et résoudre leur situation. Cet exercice consiste à s’adresser aux autorités Etatiques, aux institutions indiquées, à la presse, à la population, à la société civile, etc. Toutefois il urge de signaler qu’il est indispensable pour les acteurs de la société civile dans leur plaidoyer et leurs exercices de dialogue à divers échelons de mieux saisir les enjeux liés aux droits et à la protection des migrants surtout dans un contexte Ouest Africain traversé par de très fortes mobilité et des pratiques illégales de recrutement de jeunes se traduisant par des drames à travers le Sahara et la Méditerranée. Ces questions de protection sont tout aussi importantes le long des corridors migratoires que dans les pays de séjour ou les frontières. Cet atelier de deux jours a été organisé par l’Organisation Internationale pour les Migrations(OIM) et qui a toujours vu la participation de la responsable de International Catholic Migration Commission(ICMC), Agnés Bertrand et le coordonnateur de l’ONG Diaspora Développement Education Migration( DIADEM), Badara Ndiaye. Il faut rappeler que les deux premiers jours à savoir les 10 et 11 avril les participants ont eu à échanger sur les enjeux migratoires pour la société civile et les gouvernements d’Afrique de l’Ouest(Protection) et les enjeux migratoires pour la société civile et les gouvernements d’Afrique de l’Ouest (migration du travail). Et des thématiques comme femmes et migration, l’Union Européenne et les questions migratoires : (voie légale de migration, lutte contre la traite et le trafic des migrants) : quelles collaborations avec la société civile Ouest Africaine ?, les initiatives régionales concernant le trafic, la traite et la protection des travailleurs migrants, la liste n’est pas exhaustive ont été débattues.

www.tambaactu1.com

Share Button

Dans la même rubrique