LE CEM TAMBA COMMUNE 1 DE TAMBACOUNDA SOUFFRE DE MANQUE DE PROFESSEUR DE LETTRE ANGLAIS TITULAIRE ET DE CONNEXION D’INTERNET

Le Collège d’Enseignement Moyen(CEM) de Tamba commune 1 a été crée en 2010. En effet l’établissement a fonctionné avec quatre classes à savoir trois sixièmes et une cinquième. Les élèves de cette classe de cinquième venaient des autres établissements mais ils habitaient dans le quartier de gourel Amath là où se trouve le CEM ; la classe contenait que huit élèves donc l’effectif était très petit. Et l’année suivante on s’est retrouvé avec une quatrième qui faisait sept élèves puisqu’il y avait un cas d’abandon ; la concernée s’était mariée. Et en 2012 le nombre d’élèves en classe de quatrième était de neuf parce que l’établissement avait connu quelques cas de transfert ; les classes de sixième qui étaient au nombre de trois sont passées en cinquième avec trois autres classes aussi et trois sixièmes ont également vu le jour. Il faut dire que de 2012 à nos jours l’école ne cesse de progresser en terme d’effectif. Ainsi de 2018 à 2019 l’établissement se retrouve avec quinze classes dont six sont construites par l’USAID matching  pour un effectif de sept cent quarante élèves. C’est un projet américain qui a fait ce geste avec un bloc administratif, deux blocs d’hygiène et un mur de clôture. Malgré tous ces efforts considérables l’école ne pouvant pas contenir l’effectif qui ne cesse d’augmenter la réalisation de huit abris provisoires s’impose pour accueillir tous ces élèves qui viennent des villages environnants ; même avec ce nombre il y a une classe qui tourne pour permettre aux apprenants de faire cours normalement car même ces abris ne suffisent pas. A partir de 2017 l’établissement a présenté au BFEM 102 candidats et à l’issue de l’examen 74 sont admis avec un pourcentage de 72, 54%. En 2018 les candidats étaient au nombre de 126 et les 88 ont obtenu leur diplôme ; cela fait un pourcentage de 69, 84%, le pourcentage a diminué parce que le nombre de candidats a augmenté mais aussi les admis sont augmentés.  En 2018 sur les 670 élèves, 528 sont passés en classe supérieur ; parmi les élèves qui restent certains ont repris la classe et d’autres ont demandé à être transférés ailleurs. Il faut rappeler que le CEM Tamba commune a des partenaires qui interviennent dans l’établissement. Il s’agit d’USAID matching qui est cité ci-dessus, le Park National du Niokolo Koba avec son conservateur qui contribue de façon intelligente à la réussite des élèves et à la vie de l’établissement à travers des activités d’aménagement et de reboisement dans l’enceinte de l’école. Le conservateur et son équipe réalisent des séances de causerie allant dans le sens de la pédagogie avec des thèmes comme la protection de l’environnement ; cette activité qui a été faite par le conservateur lui  même a permis   à l’établissement d’avoir de bon résultat au BFEM avec 74 admis puisque  les élèves étaient tombés sur une épreuve qui parlait de l’environnement. Et il faut signaler que c’est au niveau du service du PNNK que le CEM cherchait son ravitaillement en eau gratuitement bien avant l’avènement de ce liquide précieux dans l’école ; la santé des élèves est aussi pris en charge par le Parc. C’est dire que le partenariat entre le PNNK et le CEM Tamba Commune 1 est devenu naturel. Il y a aussi toujours dans le cadre du partenariat le village d’enfants SOS qui prend en charge la scolarité de certains élèves du quartier et leur encadrement ; il offre également à l’établissement de documents qu’on range dans la bibliothèque. Grâce au Conseil Départemental de Tambacounda avec la main du président Sina Cissokho l’établissement dispose désormais de l’électricité avec le raccordement du câble de la SENELEC. Le chef d’agence a vraiment joué son rôle pour ce qui est de la mise en service du courant dans l’école. Les Institutions émanant du Ministère de l’Education Nationale à savoir l’IA et l’IEF dotent de l’établissement des documents pour les élèves et professeurs. Dans le cadre des activités sportives, l’établissement participe à des compétitions scolaires ; d’ailleurs l’équipe de football, les juniors et  séniors sont qualifiées en demi-finale. Quant aux handballeurs, l’année passée lors du tournoi de Jean XXIII les filles et les garçons ont gagné les deux trophées ; l’école a également gagné la finale du génie en herbe contre le CEM TSA. Cette finale a été organisée par les étudiants. Pour ce faire, la principale Madame Sané née Salimata Coly remercie très sincèrement les professeurs pour l’encadrement et les élèves qui se sacrifient pour venir régulièrement aux entraînements. Les cas de mariage précoce sont une réalité dans cet établissement mais la Principale et son personnel se battent toujours pour convaincre les parents, les époux à laisser les filles continuer leurs études. Dans les jours à venir Madame la Principale veut avoir zéro abris provisoires dans sont établissement sur ce elle lance un appel solennel à l’endroit des cadres de la région de Tambacounda, aux bonnes volontés de venir à la rescousse du CEM Tamba commune 1 afin qu’on puisse éradiquer totalement les abris pour les remplacer par des salles de classe construite. Quand l’hivernage arrive avec ses pluies, ces abris ne seront plus opérationnels et on risque de fermer très tôt ; et même les vagues de poussière accompagnés de vent constituent une menace pour les abris provisoires. Signalons aussi que les ordinateurs que l’USAID a mis à la disposition de l’école se trouvent dans le bureau de la principale en attend d’avoir une salle qui va les contenir et Madame Sané en profite pour dire aux fils de la région qui ont les moyens d’aider le CEM à disposer de connexion internet, l’établissement fonctionne avec zéro réseau internet au moment où l’on parle que le monde est un village planétaire. Pour terminer, il faut rappeler que le corps professoral est composé de jeunes très dynamiques qui font un excellent travail dans les activités péri et para scolaires. Il y a deux professeurs d’EPS, une dame et un homme qui abattent un bon travail et d’ailleurs c’est cela qui a valu la qualification de l’école en demi-finale ; les autres professeurs de lettre, de mathématiques, ils sont au nombre de 21. L’établissement souhaite disposer de professeur de lettre anglais titulaire même si l’IEF a pu envoyer un professeur qui sert dans un autre établissement pour compléter les heures de cours.

www.tambaactu1.com

 

 

 

Share Button

Dans la même rubrique